Le 15 novembre 2019, les partenaires sociaux interprofessionnels, membres de l’Association pour le Dialogue Social Territorial à La Réunion (ADSTR), se sont engagés à agir à court terme pour une plus large application des conventions collectives à La Réunion : 

  • en signant un accord de méthode qui détermine le cadre de travail dans lequel interviendront les négociations ;
  • en mobilisant, autour des partenaires sociaux interprofessionnels, l’ensemble des organisations professionnelles et des syndicats de salariés sectoriels / de branches ;
  • pour, à court terme, prendre toutes mesures pour ce qui est :
    • des conventions collectives locales pouvant être considérées comme « mortes » et rendant inutilement très complexe l’application des conventions collectives nationales d’ores et déjà applicables à La Réunion ;
    • de l’extension à La Réunion des champs territoriaux des conventions collectives nationales aujourd’hui non applicables du seul fait de l’application, entre 1994 et 2017, de l’article 16 de la loi Perben ;
  • en se concentrant, au cours des douze prochains mois, sur les secteurs de l’Industrie agroalimentaire, du Commerce de gros, de détail et pharmaceutique, des Services de l’Automobile et des Transports (de matériaux, de marchandises et sanitaires).

La mise en oeuvre de cet accord de méthode, à laquelle toutes les organisations représentatives des employeurs et des salariés devront pouvoir participer activement, sera facilitée par l’implication de la DIECCTE de La Réunion, que ce soit en termes de pilotage, que d’information, d’appui technique, de sécurisation juridique des négociations … 

 

Télécharger l'Accord de méthode en faveur de l'amélioration de la couverture conventionnelle à La Réunion

 

Vous pouvez aussi télécharger :

2019 - Etat des lieux du dialogue social territorial à La Réunion

2014 - Etat des lieux de l'application des conventions collectives à La Réunion

2007 - Inventaire des conventions collectives applicables