Chiffres clés

  • 6609 établissements en 2017, nombre en augmentation de 32% par rapport à 2012.
  • 37592 actifs en emploi (salariés et non salariés) en 2015, effectif en augmentation de 25% par rapport à 2010.

Préambule

Le secteur du sanitaire-médicosocial et social est, en termes d'emplois, le plus gros secteur à La Réunion, et aussi le mieux structuré.

Champ sectoriel

 Tous sous-secteurs  référençés par l'INSEE dans les secterurs QA- Activités pour la santé humaine et QB- Hébergement médicosocial et social et action sociale sans hébergement. 

Activités

Les évolutions des activités, autant que nombres d'entreprises ou d'emplois, peuvent être essentiellemnt anticipées sur la base des tendances lourdes des évolutions de la population, des nombres de familles, de l'état de santé de chacun ou encore des politiques publiques à moyen ou long termes, ensemble d'informations et données que les acteurs du dialogue social dans ce secteur connaissent bien et sur lesquelles ils échangent réguliérement.

Entreprises

6 609 établissements en 2017, nombre en augmenation de 32% aucours des cinq derniéres années.

Sanitaire :
- 5 908, soit 89% de l'ensemble des établissements ;
- dont 88% dans les activités relevant du secteur libéral (infirmiers, sages-femmes, médecins, professionnels de la rééducation ...) ;
- contrairement à ce qui peut être observé dans les autres grands secteurs, une part relativement importante des entreprises de plus de 50 salariés (15%), dont les statuts juridiques peuvent être trés différents (CHU, Groupe CLINIFUTUR, Fondation Pére FAVRON, CROIX ROUGE, Association LEVAVASSEUR, DEPARTEMENT et collectivités locales...).

Médicosocial :
- un nombre beaucoup moins important d'établissements (435), ayant augmenté de 55% au cours des cinq derniéres années ;
- 46% dont l'activité est l'action sociale sans hébergement, majoritairement portés par les collectivtés (Département et communes) ;
- des établissements trés majoritairement employeurs.

Petite enfance :
- petit secteur, ne regroupant que 266 établissements ;
- dont le nombre a doublé en 5 ans ;
- dont les implantations et le fonctionnement sont fortement encadrés (Etat, Département, CAF).

Emplois

 19 376 emplois dans le secteur privé, auxquels doivent être ajoutés environ 11 000 emplois portés par les différentes fonctions publiques (Etat, Hospitaliére et Territoriale) :
- 34% dans le secteur sanitaire, nombre en progressionde 14% par rapport à 2013 ;
- 54% dans le médicosocial, nombre en progressionde 16% par rapport à 2013 ;
- 11% dans le secteur de la petite-enfance, nombre en progressionde 98% par rapport à 2013.

Territorialisation :
- 12% dans l'Est, le taux de croissance ayant été de 32% au cours des cinq derniéres années ;
- 38% dans le Nord, nombre en augmentation de 19% de 2013 à 2018 ;
- 23% dans l'Ouest,  nombre en augmentation de 18% de 2013 à 2018 ;
- 27% dans le Sud,  nombre en augmentation de 22% de 2013 à 2018.

Sur la base des données du recensement de la population :
- 37 592 actifs en 2015 (salariés et non salariés), soit 25% de plus qu'en 2010 ;
- une pyramide des âges "normale", ne faisant pas apparaitre d'enjeu majeur pour ce qui est des remplacements des départs à la retraite ;
- des niveaux de formation similaires à ceux observés en France métropolitaine, les actifs disposant d'un niveau supérieur au baccalauréat représentant 41% du nombre total d'actifs ;
- un taux d'emploi des femmes trés important (74%), encore inférieur de 5 points au taux national ;
- une part des actifs nés en métropole importante (23%), s'expliquant par des métiers nécessitant souvent des formations de niveaux supérieurs ;
- des parts de CDD en diminution entre 2010 et 2015, mais encore supérieres de 5 points au taux national ;
- des parts de non salariés en augmentation et supérieures de 4 points au taux national.

Attention :
Toutes analyses devant servir l'anticipation des besoins en emplois et compétences pourraient devoir être réalisées systématiquement en prenant en compte les entreprises et salariés des trois fonctions publiques, pour ce qui est du sanitaire et du social, le médicosocial dépendant essentiellement du secteur privé non lucratif.