Chiffres clés

Ils seront proposés dans les Classeurs sectoriels des Grands secteurs de niveau 2. 

Préambule

Ce secteur regroupant des activités et entreprises (tailles) trés différentes, toutes analyses peuvent devoir être faites par sous-secteurs.

Pour ce qui est de l'anticipation des besoins en emplois et compétences ou l'amélioration de la couverture conventionnelle, des démarches pourraient être engagées asez simplement et de maniére durable dans les sous-secteurs des transports de voyageurs (y.c. taxis), des transports des marchandises hors matériaux de construction, des transports aériens et la logistique.

Champ sectoriel

Ensemble du secteur HZ-Transports et entreposage selon la nomenclature INSEE. 
Les activités de transports sanitaires (ambulanciers ne relévent pas de ce secteur, mais de celui de la Santé).

Activités

Les activités de ce secteur sont essentiellement conditionnées par celles des autres secteurs d'activité à La Réunion, notamment des grands secteurs de la Construction, du Commerce et de l'Hébergement-Restauration-Tourisme.
Les indicateurs proposés dans le tableau de bord intercatif sont insuffisants, hors activités portuaires (transbordements), pour servir l'anticipation.

Il est souhaitable qu'on puisse disposer rapidement de données réguliéres et fiables concernant les transports en commun.

Entreprises

Comme précisé ci-aprés, ce secteur regroupe des activités, et donc des entreprises trés différentes tant en nombre, qu'en tailles, activités... ou pour ce qui est des variations annuelles.

Transports terrestres de voyageurs :
- 666 établissements (32% de l'ensemble), nombre stabilisé autour de 600 de 2011 à 2014 qui a fortement augmenté au cours des trois derniéres années ;
- 75% des établissements dans le sous-secteur des transports de voyaguers par taxi, dont une part probablement importante ayant aussi des activités de transports sanitaires ;
- dans les autres sous-secteurs du transport régulier de voyageurs (25% de l'ensemble), les entreprises sont de petites tailles (31% de moins de 10 salariés) ou, peu nombreuses et de tailles trés importantes ( utiliser le tableau de bord "Cartographie des établissements pour les identifier).

Transports terrestres de marchandises :
- 857 établissements en 2018, nombre similaire à celui observé avant la crise de 2007, qui avait fortement diminué pour se stabiliser autour de 830 de 2012 à 2016 ;
- les analyses du parc par tailles d'entreprises sont difficiles, ce sous-secteur regroupant celles dont l'activité concerne les transports des matériaux destinés à la Construction, en général des trés petites entreprises n'ayant aucun ou un nombre trés faible de salariés, et les entreprises transportant tous autres produits importés ou produits localement, en général de tailles plus importantes ;
- c'est dans le secteur des transports de matériaux destinés à la construction que la structuration est la plus problématique (des OP dont l'objectif est essentiellement la défense de leurs activités (propres ...), rarement représentatives de l'ensemble des adhérents / du secteur et ne pouvant participer à toutes démarches d'anticipation des besoins en emplois et compétences, concernant la couverture conventionnelle ...).

Transports maritimes :
- 15 établissements, nombre stable au cours des cinq derniéres années, essentiellement dans le sous-secteur des transports maritimes et côtiers de passagers dont les activités sont dépendantes du tourisme à La Réunion ;
- 67% implantés dans l'Ouest ;
- dont les évolutions des parts par tailles (tranches d'effectifs) doivent être expliqués, la part de ceux n'ayant aucun salarié étant passé de 60% en 2012 à 93% en 2017 ...

Transports aériens :
- 43 établissements en 2017, nombre relativement stable au cours des cinq derniéres années ;
- 95% dans le sous-secteur des transports aériens ;
- des établissements de tailles trés différentes avec d'une part les trés grosses entreprises (AIR AUSTRAL, CORSAIR, AIR FRANCE et AIR MAURITIUS), et d'autre part les entreprises dont l'activité est essentiellement le transport des touristes (externes et internes) souhaitant découvrir La Réunion en peu de temps .

Autres (manutention portuaire, entreprosage ...) :
- 507 établissements, nombre en progression constante au cours des 10 derniéres années (+24% de 2013 à 2017) ;
- la part importante des 10 à 50 salariés (14%) ayant sensiblement diminué au cours des derniéres années du fait de l'augmentation de la part des trés petites (1 à 9 salariés dont la part est passée de 27 à31% de 2012 à 2017) ;

Implantation territoriale :
- 7% dans l'Est, nombre en progression de 35% de 2013 à 2017, taux devant être nuançé compte tenu des faibles nombres ;
- 28% dans le Nord, nombre en progression de 14% de 2013 à 2017 ;
- 40% dans l'Ouest, nombre en progression de 16% de 2013 à 2017 ;
- 25% dans le Sud, nombre en progression de 52% de 2013 à 2017.

Données financiéres :
- compte tenu des régles du secret statistique ayant conduit l'INSEE à regrouper les transports terrestres, par eua et aérien d'une part, et d'autre part les activités d'entreposage avec celles de Poste et courrier, les données et indicateurs financiers sont inexploitables pour ce qui est des sous-secteurs tout autant que des comparaisons avec les données nationales.

Emplois

 Pour les mêmes raisons que précisées ci-dessus, les nombres d'emplois et leurs évolutions annuelles ne peuvent être analysées que par sous-secteurs.

 Transports terrestres de voyageurs :
- 3 000 emplois, augmentant "en escalier" (+ 11% entre 2013 et 2017, en fonction des créations des lignes de trabnsports en commun par les collectivtés territoriales ;
- 43% des emplois dans le sous-secteur des transports urbains et suburbains de voyageurs  et augmentation de 47% de 2013 à 2018 ;
- 46% des emplois dans le seul métier de conducteurs de véhicules routiers de transport en commun, et augmentation de 28% entre 2010 et 2015 ;
- une pyramide des âges laissant supposer des actifs en emploi vieillissant, sans toutefois identifier d'enjeu des remplacements des départs à la retraite ;
- une part stable entre 2010 et 2015, et anormalement élevée des actifs n'ayant aucun diplôme (43% à La Réunion, contre 18% en France métripolitaine) ;
- une part trés faible (comme en métropole) des femmes en emploi ;
- des parts de contrats à durées déterminés stables entre 2010 et 2015, et sensiblement inférieures à celles observées en métropole (respectivement 68% et 83%).

Transports terrestres de marchandises :
- 2 600 emplois, nombre en augmentation de 18% de 2013 à 2018 ;
- 68% des emplois dans le seul sous-secteur des transports routiers de fret de proximité (+ 33% de 2013 à 2018) ;
- 66% des emplois dans les métiers d'ouvriers, majoritairement qualifiés ;
- mêmes observations que précédemment pour ce qui est des âges des actifs en emploi, de leurs niveaux de formation, du taux d'emploi de femmes et de la part des CDI.

Transports maritimes :
Compte tenu des trés faibles effectifs, on pourrait se garder de toutes analyses.
Il serait tout de même intéressant d'échanger avec les profesionnels du secteur (du tourisme) pour expliquer les enjeux de la cration d'emplois dans ce secteur.

Transports aériens :
- relative stabilité de l'emploi au cours des derniéres années (1 250) ;
- moins de 15% d'emplois dans les catégories socioprofessionnelles des ouvriers ;
- des niveaux de formation semblables à ceux observés en France métropolitaine ;
- des actifs en emploi plus jeunes qu'en métropole ;
- Taux d'emploi des femmes supérieur à celui onservé en France métropolitaine.

Autres (manutention portuaire, entreprosage ...) :
- en augmentation de 2008 à 2015 (+ 10%), l'emploi se stabilise autour de 5 400 salariés ;
- dont 2 059 dans les seules activité de Poste (38%), nombre n'ayant quasiment pas évolué au cours des derniéres années ;
- une population vieillissante, devant être analysée plus précisément en dissoçiant les activités de poste des activités d'entreposage et logistique autres ;
- idem que ci dessus pour les autres indicateurs (emploi des femmes, CDI, temps partiel ...).

Territorialisation de l'emploi :
- 6% dans l'Est ;
- 14% dans le Sud ;
- 40% dans le Nord (aérien), comme dans l'Ouest (maritime).