Attention : Le champ des demandes d’autorisation préalable pris en compte est désormais étendu à l’ensemble des dossiers déposés, quel que soit le motif de recours. Il n’est donc plus restreint au seul motif « coronavirus ».

Ces demandes concernent 107 824 salariés concernés, soit 66.8% des salariés du secteur privé, contre 64,4% au niveau national.

Les augmentations relativement faibles des nombres de demandes et de salariés concernés, alors que, à compter du 1er mai 2020, les arrêts de travail pour cause de garde d’enfants et personnes vulnérables ont été « basculées » en activité partielle, peuvent s’expliquer dans les retards dans les enregistrements par les entreprises des demandes d’activité partielle pour ces publics.

Pour servir le dialogue social au cours des semaines à venir, il sera nécessaire de pouvoir disposer mensuellement des données, par grand secteur d’activité et taille d’entreprise, qui ont fait l’objet de demandes formelles restées sans réponse à ce jour :

  • CGSS : nombres de DPAE et effectifs salariés ;
  • POLE EMPLOI : nombres de demandes d’inscriptions de demandeurs d’emploi, hors inscriptions pour fin de formation, de stage ou fin de CSP.

Télécharger la Note d'Analyse